1 1 3000 300 30 20 https://contesaloreille.fr 960 1
site-mobile-logo
site-logo

Sylvie
Moulin-Brillant

Il était une fois… mon parcours avec les contes.

Enfant, j’entends mes premiers contes en 45 tours : Blanche-Neige, Le Petit Chaperon Rouge, La petite fille aux allumettes… Je les écoute et les réécoute. Puis je les retrouve dans les livres. Piquée au fuseau des contes, avec eux, je ne m’endors pas,  je reste en éveil ! 

Jeune adulte et éducatrice de jeunes enfants, je commence à raconter en colonie de vacances  puis dans la crèche où j’exerce : avec ma voix, avec mes marionnettes à doigts ou quelques objets, je dis des  comptines et des histoires courtes.

Un jour, je découvre la présence scénique et le texte dramatique et me forme auprès des comédien.ne.s du Théâtre du Radeau, de l’Ephèmère au Mans, du théâtre du Fil à Rambouillet…

Puis, je deviens institutrice. J’exerce à mi-temps pour suivre des cours à l’Institut d’Études Théâtrales à l’Université de Sorbonne Nouvelle, Paris 3 et obtenir le diplôme. J’anime aussi des ateliers théâtre pour enfants, adolescents et adultes dans des centres culturels et des classes.

Ensuite, professeure des écoles, je mets en place «l’heure du conte» chaque semaine dans ma classe.
C’est alors que je prends un congé pour suivre une formation au «CLiO», Centre de Littérature orale qui forme les conteurs-teuses à l’ Art du conte oral à Vendôme.

Au CliO, j’apprends avec Paule Latorre, Solange Boulanger, Suzy Platiel, Jean-Christophe Gary, Magdalena Gorska, Colette Migné, Anna Angelopoulos, Fiona Mac Leod,  Pepito Matéo, Agnès Hollard, Marie Tomas, Evelyne Girardon, Jihad Darwiche. Avec eux, je définis et analyse la spécificité du Conte Oral. Je reçois une palette d’outils pour raconter pour petits et grands. J’étoffe mon répertoire. 

De retour  dans mon école, je crée, pour les enfants de Grande Section, le «Cercle des contes», un atelier de partage des contes, où, par la transmission orale, j’encourage les enfants à raconter à leur tour.

Pendant le confinement, je m’associe au collectif d’artistes «Les Bouffées d’Art». Je raconte plus de quarante fois pendant une dizaine de minutes, par téléphone : un moment intimiste de partage et d’évasion.

Aujourd’hui, je continue à me former  à l’Art du conte, à travailler la voix parlée ou chantée et je raconte  dans les résidences séniors (Foyer logement ou Ehpad), dans les écoles, chez l’habitant, dans des cafés ou lors de balades contées…

Je me consacre désormais entièrement à mon activité de conteuse. 

Contes à l'oreille