site-mobile-logo
site-logo

Pour aller plus loin

Raconter, c’est dire. C’est transmettre des contes sans livre, seulement avec les mots. C’est être dans la relation et le partage. C’est être un passeur.

Raconter pour les enfants

Lorsque je raconte pour les enfants, je peux voir leur regard vivant et profond : un regard suspendu aux mots mais aussi tourné vers leur intériorité.

En écoutant, l'enfant éprouve d'abord du plaisir mais il exerce aussi une écoute active et créatrice : en même temps qu'il écoute, son cerveau crée les images que lui suggère le conte. Il développe son imaginaire. En s'identifiant aux personnages, il construit aussi sa sensibilité, son affectivité, sa compréhension de lui-même et du monde. Il intègre peu à peu la structure narrative du récit (logique, succession de relations de causes à effets).

Alors, le conte oral devient «outil d'éducation». Cette expression est celle de Suzy Platiel, ethnolinguiste du CNRS qui, à partir de ses observations et de ses analyses, a dégagé les fonctions éducatives du conte :

"Apprendre à maîtriser la parole pour se former, pour s'éduquer, pour mieux penser le monde et les hommes."

«Plaidoyer pour le conte», revue «La grande Oreille» n°49

Animation d'ateliers « Le cercle des contes », vers l'enfant conteur

Je peux prolonger mes racontées par l'animation d'ateliers autour du conte oral que je nomme
«cercles des contes».

Je suis assise avec les enfants. Nous formons un cercle. Là, je dis ou redis des contes et, petit à petit, j'espère faire naître chez eux l'envie de les raconter ou d'en raconter d'autres. Dans un climat d'écoute et de respect, ils peuvent prendre la parole en confiance. Les contes dits sont accompagnés de jeux pour permettre aux enfants d'exercer leur faculté de raisonnement logique, explorer leur voix, apprendre à articuler, mémoriser ou créer des images mentales, enrichir leur vocabulaire.

Ces ateliers peuvent aboutir à un temps où les enfants racontent à leur tour pour un camarade, un autre groupe, une autre classe, leur famille, leurs amis... Les enfants, en même temps qu'ils apprennent, en confiance et dans le respect, à grandir avec les contes, deviennent alors des passeurs, acteurs de la transmission orale.

Apprendre à maîtriser la parole pour se former, pour s’éduquer, pour mieux penser le monde et les hommes.

Raconter pour les adultes

J'entends souvent que «les contes sont pour les enfants» et pourtant, les contes ont d'abord et longtemps circulé, de bouche à oreilles par la transmission orale d'adulte à adulte, lors de veillées hivernales de milieux populaires, par exemple. Ils ont été d'abord dits par des adultes, pour des adultes. Ce n'est qu'au XIXème siècle, avec les frères Grimm notamment, que les contes ont été édulcorés, écrits pour les enfants.

Alors, non, les contes ne sont pas faits que pour les enfants ! Ils touchent la sensibilité, la réflexion, l'inconscient des adultes, parlent à «leur enfant intérieur». En témoignent les nombreux adultes qui fréquentent les festivals, les soirées contes. Lors de mes séances tout-public (8-108 ans), je peux les voir, suspendus aux mots, attentifs. Ils me disent avoir «voyagé», «vécu un moment d'évasion», ils ont «passé un bon moment», «ça leur a fait du bien».

C'est aussi et surtout cela ça être conteuse : dire des contes qui font du bien !

Séances sur mesure

Pour toutes et tous, des contes choisis dans le cadre d'un projet, avec un thème adapté pour un public spécifique.

Une séance de contes sur mesure : nous choisissons ensemble le thème (ex : les animaux, la nature, un pays, filage/tissage, sagesse, Moyen Âge...) et la durée selon l'âge du public concerné.

Pour faire une demande de séance sur mesure, merci de me contacter via ce formulaire.

    1 1 3000 300 30 20 https://contesaloreille.fr 960 1
    Contes à l'oreille